Être une grand-mère aujourd’hui ?

 

Comment concilier  une vie de femme « quinqua » et plus, avec un emploi du temps désormais à nous et nos autres rôles ?

Celui de grand-mère, de mère, d’amante, d’amie ? Le tout, sans blesser personne et en continuant de se faire plaisir.


Constat

 

Vous êtes en mode ou période  « deuxième vie », à la retraite… autrement dit sans activité professionnelle.

 

 

 

Projets…

  • Si vous êtes en couple, vous occuper davantage de votre conjoint,

 

  • Visiter davantage votre famille,

 

  • Voir des amis,

 

  • Prendre davantage soin de votre alimentation, de votre santé, faire du sport,

 

  • Pratiquer vos loisirs,

 

  • Apprendre de nouvelles choses,

 

  • Voyager….

 

 

Réalités d’une vie de grand-mère

 

 

  • Vous allez chercher vos petits enfants à l’école tous les mardis,

 

  • Pour les garder les mercredis, lorsqu’ils sont malades, pendant les vacances scolaires…

 

  • et… d’un plaisir du début cela peut devenir une véritable corvée ! 

 

Trop, c’est trop !

  • Renoncer à suivre des activités intéressantes parce que « vous avez vos petits enfants » (cours, voyages, ateliers, stages…),

 

  • En étant de garde toutes les 6 semaines, vous avez envie de souffler !

 

  • Qui s’occupait de vos enfants à l’époque ? 

 

 

Voilà le type de dialogue interne que vous ruminez.

Seulement, vous vous êtes « engagé », vos enfants vous l’ont demandé, voir même vous leur avez proposé :

« Les centres aérés coûtent chers… »

 

 

Comment réussir à sortir de ce cercle « vertueux » et concilier votre rôle de grand-mère avec les autres ?

 

  • En travaillant peut-être sur l’estime de vous-même,

 

  • Peut-être sur un conflit de loyauté ?, oui mais envers qui ? Votre propre mère ?,

 

  • Serait-ce votre sens du devoir ?…

Quelques pistes …

 

 

  • Commencez, peut-être, par  modifier vos croyances sur le rôle d’une grand-mère (et d’une mère !),

 

  • Établir une sorte de contrat qui respecte les intérêts et les besoins de chacun ?

 

  •  « Laissez » grandir vos enfants ?…

 

  • Expliquez à vos enfants, que l’aide ponctuelle oui, mais l’aide systématique (garde, soutien financier…), les maintient dans une position infantile,

 

  • Profitez-en pour analyser la nature des liens qui vous relient à vos enfants et à vos petits enfants ?

 

Des petites questions à se poser…

Share This