Le changement… Qui n’a pas entendu un jour, la fameuse expression « tu as changé… »  Est ce l’âge, avec ce que certains appellent la sagesse, l’expérience…, qui nous ferait changer ? Ou encore serait-ce la voix de notre partie « âme », essence, chemin de vie….que l’on libère ?

Est ce que l’on change vraiment ou est-on enfin nous-mêmes ?


 

Dernièrement, j’ai entendu une conversation, je devrai plutôt dire un monologue.

En effet, une femme me racontait que son mari avait changé. « Il n’était plus ceci…, ne faisait plus cela… En revanche il faisait de nouvelles choses…« 

Ce que cette dame ne comprenait pas, c’est que son mari s’éveillait  à sa vraie nature.

Toutes les questions du monde, ne trouveraient aucune réponse. Même si elle les posait à son mari. Lorsqu’elle en posait, d’ailleurs, les réponses, souvent vagues et sans « logique », ne lui convenaient pas.

Son mari changeait intérieurement, ou plutôt il se débarrassait des masques sociétaux, comportementaux, qu’elle lui avait vu prendre auparavant dans différentes circonstances.

Y avait il eu un élément déclencheur ? C’est souvent le cas….

Cependant, pour leur bonheur ensemble et à venir, elle allait devoir faire face à cette évolution.

 

Constat : Le changement…

 

Oui, faire face…, accepter ce changement de comportements, d’attitudes…

Car le constater, le partager avec son conjoint en  « jugeant » ou en refusant cette évolution ne suffira pas.

Se développe alors une sorte de refus, de résistance… « Non, je ne veux pas, c’était bien avant…« 

Il est tout à fait compréhensible, de refuser un changement que l’on a pas initié, ni souhaité, de ressentir même une certaine souffrance voir une douleur. Différentes émotions nous traversent. Le refus, le déni (Il va revenir comme avant, c’est sur !), la colère…

Mais depuis que vous lisez mes articles : Cela ne vous ferez pas penser aux différentes étapes du deuil ? 🙄 

Oui, celui d’une situation, la perte d’un état particulier…. ce même deuil que l’on refuse. Alors, laissons le temps au temps… Nos rêves, nos aspirations peuvent nous apparaitre désormais comme inatteignables. Les projets, ensemble ne pourront peut-être pas se concrétiser ?… Il est nécessaire de faire le deuil… pour se reconstruire.

Vous pouvez me dire que à votre âge, vous n’avez plus l’envie, la motivation…. seulement avec ce genre de pensées, vous risquez de vous enfermer dans une certaine aigreur. A vivre de la frustration… Nous connaissons tous des couples ou l’aigreur, la rancœur, le « fiel »… sont les ingrédients principaux des rapports.

 

Quelques pistes…

 

C’est aussi un choix, le vôtre que d’accepter en conscience et intimement cette nouvelle situation… Et s’y vous pensiez, maintenant, après la période d’acceptation du changement chez votre conjoint, à vous écouter.

À écouter votre petite voix. A commencer à agir sans vos propres masques sociétaux ou comportementaux…?

Ce serait sortir de votre zone « d’inconfort » émotionnel. Vous pourriez découvrir ou redécouvrir votre « vraie » personnalité.

Vous pourriez aussi vous autoriser à être vous-même. Cela, pour vous, pour votre éveil spirituel.

Citation

 

Énergie spirituelle et éveil de la conscience 

L’éveil en spiritualité peut se voir de diverses manières. Du point de vue religieux, il se traduit par l’aboutissement d’un engagement vis-à-vis d’une croyance. …

Hors de la religion, l’éveil spirituel se rattache à la spiritualité, c’est-à-dire un développement personnel orienté vers la spiritualité. Être éveillé, c’est avoir une connexion avec son être réel intime, voir le monde au-delà … des conventions sociales et des croyances qui nous emprisonnent.

L’éveil de la conscience se traduit par une joie infinie, un sentiment d’éternité, une concordance avec soi avec les autres et avec notre entourage muet. Pour une personne éveillée, il n’existe pas de vérité absolue. Être éveillé, c’est simplement accéder à un niveau de développement spirituel élevé.

Très bel article sur le site « penser et agir »

 

L’éveil à soi, permet d’accepter le changement

 

Afin, de mieux appréhender le changement que vous rencontrez éventuellement dans votre vie, je vous propose de le voir comme une chance, comme une opportunité plutôt que de le voir comme la fin…

Je vous invite à mettre cette période de retrait (peut-être avec un sentiment de rejet), d’incompréhension , des évènements environnants, à profit.

En effet, sortir de vos pensées, de vos certitudes. Quitter cette situation d’incompréhension (tournée principalement vers vous-même) afin de vous permettre de vous épanouir en élargissant vos connaissances par de nouvelles pensées, idées, rencontres, choix…

Vous pourrez ainsi sortir d’un rapport fusionnel à l’autre, en vous « grandissant ».

J’utilise le terme grandir, car il s’agit bien d’une certaine manière de se détacher d’un certain infantilisme, ou l’on rend l’autre responsable de notre bonheur ou coupable de notre malheur.

En vous éveillant, vous ouvrirez la porte à vos propres envies.

 

  • Vous pourrez définir vos valeurs dans l’ici et maintenant.

 

  • Vous apprendrez à reconnaitre vos croyances limitantes.

 

  • En acceptant, le changement qui se produit chez votre conjoint, et ceci peu importe l’âge, vous laissez circuler les énergies.

 

C’est la fin des différents blocages (pensées obsessionnelles, rancœur, colère et aussi attentes…) que vous vous êtes crées. Ainsi, vous pourrez aller de l’avant. Vous passerez à l’action en quittant le mode « réaction » (colère, tristesse, incompréhension).

 

  • Vous allez retrouvez la possibilité de faire des choix et cesser de subir ceux qui ne vous conviennent pas ou plus.

 

Acceptation – Autorisation – Action : Le pouvoir vous appartient 

 

  • En acceptant, nous nous donnons les moyens et la possibilité de devenir ou redevenir le maitre à bord.
  • Accepter, c’est autoriser le mouvement, c’est se dire que ce que l’on avait prévu était des attentes.

Les attentes nous bloquent dans le passé, au moment ou nous avions faits ces mêmes vœux. Il est important de voir qu’au moment de ces projets (anciens, du passé) nous n’avions pas la même expérience de vie, nos besoins étaient différents… Il est tout à fait normal que les attentes d’une situation « idéalisée », pour un futur « parfait » ne correspondent que rarement à leur matérialisation et que cela puisse entrainer de la déception, de la frustration et peut-être de la tristesse.

En nous comprenons, en n’acceptant de regarder nos propres ressentis, nous pouvons plus facilement jouer à « la chaise musicale ». Nous pouvons en changer aussi pour reconnaitre que les engagements de l’autre correspondaient, et ce en toute sincérité, à des pensées, des actions…. qu’il croyait justes à ce moment-là.

Par conséquent, aujourd’hui, au présent, nous nous autorisons à accueillir les évènements et nous lâchons prise sur des projets obsolètes. À profiter des expériences, sans en avoir d’attentes. Qu’il s’agisse de situations, de la vie, de notre conjoint… Nous apprenons à communiquer en partageant nos ressentis sans en responsabiliser l’autre ou  la vie, pour un quelconque manquement.

Lorsque l’on parvient à s’éveiller à d’autres possibilités, nous « vibrons » positif, enthousiastes, dans l’attente oui ! d’atteindre un objectif, un projet qui nous appartient À NOUS. Nul besoin de déplacer des montagnes, de petits bonheurs, de « petits » projets au  quotidien. Ce n’est plus du rêve, de la projection, c’est la réalité, la conscience. 

Lorsque nous nous autorisons à être vraiment nous-mêmes, l’autre, la vie… cesse immédiatement de porter le poids de nos attentes. Nous devenons « entiers » nul besoin de l’extérieur pour combler ou remplir nos attentes. Tout se simplifie. Les bonheurs s’additionnent … tant dans le couple, qu’avec notre relationnel (qui peut lui aussi évoluer…)

 

 

Conclusion

 

Tu as changé oui car tu es différent chaque jour. Tu te rendras compte que la personne qui te dit ça a perdu au passage quelque chose qu’elle pensait acquis. Alors, sa remarque est davantage chargée de sa souffrance que de sa perfidie. À toi de l’accompagner à accepter, à évoluer aussi de son côté. Ceci afin de vous permettre d’être libre tous les deux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share This