Le courage qu’est ce que c’est ?

Continuer d’avancer malgré l’adversité. Comme le disent certains, « c’est tomber et se relever encore et encore« .

Moi, je dis que dans la vie on a tous du courage et tout le temps.

Qu’il existe en nous, la petite étincelle, (ou l’espoir ?) qui nous dit :  » Vas y avance, ça finira par passer ! Ca va bien s’arrêter un jour, tu vas y arriver… »


 

Pour moi c’est ça l’optimisme, c’est l’étincelle du courage.

Alors oui, parfois, on a envie de baisser les bras, on en a marre, on déprime, pleure…

C’est normal.

Puis comme après la pluie revient le soleil, on se relève. On a capté un signe, aussi infime soit il, qui nous pousse a y croire encore une fois.

Puis l’on repart, plein(e) de bonne volonté, de courage.

Soyez attentif aux signes du destin. Ils vous libéreront de votre « prison » mentale. Ils vous rendront votre sourire. Étaleront du baume sur votre cœur. C’est la magie de la vie.

 

Comment mobiliser le courage ?

« Nettoyage de printemps »

 

Comme au printemps renaissent les feuilles et les fleurs. Le cycle de l’hivernage est terminé, la nature nous le rappelle.

Profitons-en pour faire en nous-même le grand ménage, le grand nettoyage de printemps.

Procédons à notre aération, par un nettoyage des pensées, des émotions, des habitudes.

Renouvelons-nous, profitons de notre « hiver », pour sortir plus vigoureux, plus enracinés, plus surs de nous.

En effet, à chaque victoire sur l’adversité, c’est notre confiance en nous, notre estime de nous qui s’en trouve renforcées. 

Nous « grandissons » un peu plus à chaque victoire.

 

 

L’enfant intérieur

 

Nous pouvons désormais laisser grandir aussi notre enfant intérieur.

Aidons ces blessures à cicatriser, afin de lui permettre de surpasser les épreuves qu’il a du affronter et qui ont laissé en nous des plaies à peine cicatrisées qui se réouvrent à la moindre occasion.

Lui aussi a eu le courage de survivre à cette époque, aidons le, en l’encourageant en le félicitant en reconnaissant ses mérites.

Il pourra ainsi « abandonner » toutes ses peines et en retirer uniquement le fruit de l’expérience.

La sagesse ? peut-être.

En tout cas l’aider à laisser partir les émotions liées à ses expériences du passé, lui permettra et nous permettra de remettre les compteurs à zéro, de vider son corps de souffrances et le notre.

Ainsi l’on pourra considérer les évènements d’aujourd’hui comme une nouvelle étape à franchir, en apprendre de nouvelles informations sur nous, sur nos capacités. Enfin libérés des liens invisibles mais tenaces de notre parcours. 

 

Conclusion

 

Car à l’arrivée, nous le savons tous, nous avons tous et toutes du courage, nous réussissons à surmonter toutes les épreuves.

Une fois réglés, nettoyés, les anciennes émotions, les souvenirs obsolètes, libérées les croyances limitantes, nous nous sentirons plus légers, dynamiques, optimistes.

Nous pourrons regarder les situations telles qu’elles sont et cesser de les voir au travers de nos « filtres » émotionnels.

 

Astuce

 

En appliquant une petite astuce. Imaginez vos pensées négatives comme se trouvant dans une zone sombre, opaque, pas agréable.

Donc, dès que vous viendra un ressenti désagréable, imaginez-le venir de cette zone.

Vous pouvez intervenir, afin qu’il y reste.

 

Puis vous allez visualiser une zone lumineuse, agréable, douce, enveloppante et vous laisserez venir les émotions positives de ce lieu, les nouvelles pensées, idées, solutions, bonnes pour vous.

 

Article parents « Colère« 

 

 

Images : Pinterest, bonnesimages,hemato-ici,

 

 

Share This