Mes réflexions…Premier article de l’année, l‘estime de soi.

En cette nouvelle année, l’occasion m’est donnée de vous souhaiter un excellent nouveau départ…


 

2019 – Adieu tristesse !

 

En effet, je vous souhaite et nous souhaite, un excellent départ vers vos « retrouvailles », vers nos retrouvailles. Passer du mode survie au mode VIVRE.

L’année passée ou les années précédentes ont peut-être été compliquées ? Nous avons peut-être supporté ou subi des choses, des moments difficiles. Peut-être aussi avons-vécu des évènements qui nous ont poussé à définir de nouvelles priorités, peut-être, aussi, avons nous du faire face à des « deuils »…?

Par conséquent, à partir de cette année, nous allons dire « STOP » ! et :

1- Retrouver ou trouver l’estime de nous,

2- Faire cesser la domination mentale de la PEUR,

3- Vivre pour soi et non plus pour les autres,

3- Nous allons nous défaire de nos contraintes d’éducation devenues obsolètes,

4- Nous allons nous faire confiance et faire confiance à la vie,

5- En prenant nos responsabilités et non plus les culpabilités, que ce soit, les nôtres ou bien celles que l’on projette sur les autres, sur l’autre.

6- Nous transformer pour passer du « bien » au « bon » !

Nous quitterons ainsi le « Il faut…, je dois… c’est comme ça que c’est bien…, tu ne devrais pas… » en cessant de juger,  pour vivre le « c’est bon pour moi, c’est bon pour toi…et aussi, c’est ton choix, je le respecte, ce n’est pas mon point de vue, mes valeurs… je ne suis pas obligé(e) de le supporter…ça, c’est mon choix ».

Nous quitterons ainsi le mode « JUGEMENT » celui des autres et le notre. Celui qui nous freine en nous bloquant et en bloquant nos rapports aux autres. Ceci pour nous ouvrir à d’autres points de vue tout en respectant nos valeurs et en les faisant respecter.

Les valeurs, qui nous correspondent aujourd’hui.

 

1- Trouver l’estime de soi : Parce que je le vaux bien !

 

Oui, nous passons une bonne partie de notre vie à agir, à prendre des décisions, à faire des choix… pour l’intérêt général. Nous ne réfléchissons même pas. C’est comme ça, IL FAUT FAIRE COMME ÇA !

Or, un jour, un évènement, que l’on va appeler ELEMENT DECLENCHEUR, nous fait prendre du recul. Nous nous rendons compte, à ce moment-là, que depuis des années nous fonctionnons en mode automatique. En aveugle volontaire, et l’on découvre que nous ne sommes plus le pilote de notre vie !

On « trimbale » en même temps toutes sortes de maux, de malaises, de fatigue… Pour certains ou certaines les situations sont tellement compliquées voir insupportables que l’on glisse petit à petit sur une mauvaise pente, sans forcément s’en rendre compte.

Puis, justement, une partie « lâche »…, un signal apparait…, la réflexion assassine…, la menace ultime…Et,…  on l’entend !!! 

Cette alerte, cette information se met à résonner très très fort en nous, nous poussant à prendre une décision, à changer notre façon de vivre, à nous faire aider…

Finalement, cette alerte qui va nous faire réagir est le signe qu’il est urgent de faire quelque chose, de changer, de partir, d’arrêter… peu importe le message fort, entendu, il est le signe que nous nous estimons toujours, que notre intégrité, n’est pas anéantie, que nous sommes toujours vivants, l’étincelle a jailli !!!

Le pilote automatique : Y a t’il un pilote dans l’avion ?

Certains ne saisiront pas cette opportunité, qui leur permettrait d’arrêter l’autodestruction. Ils continueront à épouser le rôle de la victime :  » C’est de la faute de… si… » , demeurant à subir la vie, leurs peurs, leurs manques à combler, restant sourds aux signaux… sous l’emprise de leur pilote automatique.

C’est leur choix ! Nous ne connaissons « réellement »personne, ni leurs vies, ni leurs blessures, ni leurs expériences, ni leurs ressentis, encore moins leurs craintes…Nous savons très bien que seule la personne qui veut changer, changera. Il est par conséquent inutile de se positionner en « donneur de leçons » en moraliste…, le moment n’est pas venu… A vous de lâcher-prise sur vos attentes et sur votre rôle de sauveur.

Le pilote automatique, qui est il ?

Il nous fait reproduire les mêmes schémas, les mêmes actions en espérant des issues différentes.

Celui-là même qui nous fait ressasser les mêmes pensées, qui nous pousse à agir en étant « méchant » voir venimeux, prêt à critiquer, à juger, à condamner, tout et tout le monde. Nous permettant ainsi de cacher notre propre malheur, notre propre solitude, nos limites et nos propres manques…

Le pilote automatique nous poussent à utiliser des comportements qui nous ont apporté du réconfort à un certain moment dont l’intention positive était une impression d’appartenance, de sécurité, de confiance, afin de remplir un vide abyssal… Ces mêmes comportements si longtemps utilisés qui nous poussent à penser que nous n’avons pas le choix…

Le choix, le libre arbitre, la liberté : Si on commençait par là ?

Car oui, c’est une des vérités universelles, nous avons TOUJOURS le choix ! Il nous appartient de cesser de subir, de cesser d’avoir peur, d’arrêter de se croire indispensable et de se laisser abuser. 

Retrouver l’estime de soi c’est avant tout se respecter, être fier de soi, de ses décisions même si l’on peut se tromper. C’est devenir « libre« . Décider et avoir son libre arbitre, vivre avec ses valeurs, faire les choses pour soi et non plus pour les autres, c’est assumer nos responsabilités et non pas celles des autres. C’est laisser le choix à l’autre de nous entendre ou pas…

 

 

En conclusion sur l’estime de soi…

 

L’estime de soi est l’étincelle, sur laquelle souffler pour réchauffer notre « intérieur ». Afin de pouvoir l’habiter, s’y sentir bien, en sécurité, serein.

Cette petite flamme, nous transmettra son rayonnement, sa confiance en nous, en notre capacité d’agir, de rebondir et aussi de lâcher prise sur un passé révolu.

Elle va nous transmettre la confiance en la belle et bonne personne que nous sommes. Elle nous apporte un regard différent sur notre entourage et sur le supposé pouvoir de l’extérieur sur nous. En mettant en valeur nos capacités réelles, l’estime de nous, nous permettra de prendre du recul sur nos émotions.

Découvrir l’estime de soi c’est se découvrir à nouveau ici et maintenant. C’est reconnaitre sa propre valeur et cesser d’attendre de la reconnaissance extérieure. C’est cesser de vouloir prouver sa valeur (dans tous les sens du terme), son utilité, son efficacité…

Elle nous permet de poser notre cadre et de le faire respecter, tout en respectant le cadre des autres. Elle nous permet d’être important à nos propres yeux. L’estime de soi, nous permet de nous améliorer car elle nous accorde une vision sans faux semblants de nos qualités, de nos atouts, de nos faiblesses. Elle nous permet de « voir » et d’accepter nos limites afin de pouvoir les dépasser si nous en avons le désir.

L’estime de soi nous permet d’être davantage détaché de la critique des autres. En nous permettant de reconnaitre l’avis de l’autre, comme un avis, une opinion uniquement. Nous cessons de croire alors à ce jugement définitif et souvent cruel de nous et sur nous. Il s’agit uniquement d’ un point de vue à un moment donné !

Elle nous permet aussi de nous détacher du regard et du jugement des autres.

Nous faisons des choix ou bien nous prenons des décisions à un moment donné de notre vie, avec les possibilités qui s’offrent à nous, les circonstances, l’environnement, la sagesse, la culture, la religion, l’âge… 

Il peut arriver que nous commettions des erreurs, que nous blessions peut-être sans le vouloir notre entourage, ou pas d’ailleurs ! Alors, si nous avons commis des erreurs, l’important est de les réparer. En fonction de ce dont nous sommes conscients afin de faire de notre mieux avec nos propres valeurs morales, éthiques… 

Nos choix peuvent avoir aussi des conséquences heureuses. Alors pourquoi, laisser la peur du jugement des autres nous empêcher d’être heureux ? Le pouvoir que nous accordons aux autres est pour moi démesuré ! Laisserions nous quelqu’un décider si nous devions manger, boire, dormir parce que lui a décidé que c’était « mal » ?

Certains disent :  » Quoi que tu fasses tu seras critiqué« .

Personnellement, ma devise est plutôt la suivante :  » Tu es unique, ta vie est unique, personne ne peut se mettre à ta place et vivre ta vie. Par conséquent fais de ton mieux et agis! »

Nous pouvons dire NON aux situations qui ne nous conviennent pas tout en laissant les autres à leurs choix, à leurs actes et à leurs propres responsabilités.

L’estime de soi, c’est le respect que l’on s’accorde plutôt que d’essayer de l’obtenir de l’extérieur. C’est « l’amour » que l’on s’accorde, c’est la confiance que l’on se fait. C’est la paix que l’on se donne. Lorsque l’on pratique l’estime de soi, nous devenons davantage près à accorder de l’amour sincère à l’autre, de la confiance. Car nous n’attendons plus de l’autre de combler nos attentes et nous savons que nous ne pourrons combler les siennes. 

 

Enfin, nous pouvons offrir de l’amour et nous autoriser à en recevoir :

 

Parce que c’est BON et que ça fait du BIEN !

 

 

 

 

A suivre : Comment l’estime de soi peut nous permettre de lâcher nos peurs.

 

 

Share This