L’insatisfaction chronique …Pourquoi certaines personnes qui ont tout pour être heureuses ne le sont pas ?

Et que certaines personnes qui ne « possèdent » rien, semblent l’être ?

Il semblerait alors , que face à un sentiment d’insatisfaction générale, nous ne disposerions d’aucune solution afin d’être heureux ! Somme nous contraints de « râler » à jamais ?! 😆 



 

 

Insatisfaction chronique : La programmation Neuro linguistique à la rescousse

 

On ne le sait que trop bien (ou alors je vais vous l’apprendre) mais le bonheur ne s’acquiert pas sous forme de biens matériels. Les biens matériels apportent généralement une satisfaction immédiate mais non durable si elle n’est pas « partagée ».

Le bonheur est quelque chose de subtil qui s’acquiert par l’accès à des paramètres généralement non « palpables ».

 

Les manifestations extérieures de « l’insatisfaction chronique »

 

Nous allons voir ci-dessous qu’avec un bon accompagnement le râleur ou la râleuse, pourra sortir de son insatisfaction.

Il est « normal » d’être insatisfait de temps à autre. Nous pouvons être insatisfaits par des situations, par les autres, par nous mêmes… Vous comprendrez que nous allons parler ici de la personne TOUJOURS insatisfaite.

Les différentes manifestations peuvent être de la mauvaise humeur, de la colère, de l’ironie, de la bouderie (jamais assez ceci ou cela… )

Cette problématique est handicapante pour la personne car souvent incomprise elle peut vivre le rejet ou l’exclusion. Elle peut porter l’étiquette du « jamais content »… L’entourage peut lui aussi souffrir du comportement de la « victime ». 

 

 

La pyramide de Maslow

Pour bien préciser la zone d’intervention de cet article, nous partirons du postulat que selon la pyramide des besoins établie par Maslow les besoins primaires sont satisfaits.

(A savoir les besoins physiologiques) 

Hors, en lisant les différentes catégories, il est clair que lorsque certains de nos besoins ne sont pas satisfaits cela nous empêche d’être « heureux ».

Combien de personnes souffrent d’une insécurité, d’un manque d’amour, d’un manque de reconnaissance… alors que d’un autre côté tout va bien au niveau financier ?

 

Anamnèse

 

Lors de l’anamnèse nous pourrons ensemble mettre en surbrillance lequel ou lesquels de vos besoins n’est pas satisfait.

  • A quel moment cette réaction d’insatisfaction a commencé ?,
  • Quel a été l’élément déclencheur ?… 
  • Quelles sont les attitudes, les comportements, voir les réactions qui accompagnent votre insatisfaction ?

Nous pourrons, alors, définir une stratégie d’actions pour le ou les satisfaire.

En vous rappelant que le recours à l’insatisfaction est un comportement. Ce comportement est à l’heure actuelle inadapté, soit,  mais il contient une intention positive, nous la trouverons ensemble.

 

Pyramide de Dilts

 

Elle détermine les différents niveaux logiques d’organisation de notre psychologie. En effet, lorsque l’on a déterminé le « niveau » de notre problématique, nous pourrons agir sur le niveau supérieur pour la résoudre.

Exemple : En changeant nos croyances, cela influencera directement nos capacités, nos compétences. Ce qui nous conduira à changer notre comportement et aura une incidence sur notre environnement (familial, professionnel…)

Ensuite nous établirons le cadre de votre insatisfaction :

  • Est ce que cela se passe dans votre environnement ?,
  • Cela est il généré par un de vos comportements ?
  • Vous manquent-il des ressources personnelles, des capacités afin de sortir de votre insatisfaction et satisfaire le besoin négligé jusqu’alors ?
  • Êtes vous limité(e) par vos croyances, votre éducation…?

 

 

Conclusion 

 

 

L’insatisfaction chronique peut engendrer d’autres émotions comme la colère, la frustration, l’isolement.

C’est une vraie nuisance pour la personne qui en souffre et  pour son entourage qui se trouve bien souvent impuissant face à la « mauvaise humeur » de la personne concernée.

Une des solutions passe donc par

  • L’expression du besoin non satisfait chez « l’insatisfait »,
  • D’un plan d’actions pour le satisfaire,( émergeant de la personne elle-même, en trouvant ses propres leviers pour sortir de son « mal-aise »).

 

La démarche sera volontaire, personnelle et bien accompagnée par un thérapeute qualifié en thérapie comportementale.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser :

Ma bonne vieille copine COLERE

Égo, comment se détacher du berceau des pensées et des croyances ?

 

 

 

Share This