Face à la situation sociale actuelle

 

Le changement, OUI ! Certains diront plus facile à dire qu’à faire et pourtant, il suffit juste d’une étincelle, d’un espoir.

L’étincelle « met le feu aux poudres » nous ne le voyons que trop ces derniers jours, avec la trainée de poudre qui est entrain d’enflammer l’Europe.

  • Alors à  REVOLUTION : J’oppose EVOLUTION
  • Et à        REACTIONS : J’oppose     ACTIONS


 

Le changement de situation est nécessaire, pour certains mêmes indispensables, re-OUI !!!

Encore une fois, il est inutile de tout envoyer promener, de tout casser, de détruire. On a déjà joué cette partition…
Il s’agit de revendiquer son droit à l’existence, à la reconnaissance, à la liberté….
Il est inutile de se cacher derrière une fonction, derrière une mission pour justifier l’utilisation de la violence.

 

Droits et devoirs…pour le changement



L’homme à des droits, mais il a aussi des devoirs.

Notamment, de se comporter en homme et non pas en animal.

Avec l’utilisation de la violence, et ce, peu importe « le côté » ou l’on se trouve ; L’homme revendique, attaque, agresse… mais propose t’il quelque chose de concret à faire respecter ?

La colère, la violence, la jalousie, la haine, détruisent : L’histoire n’a cessé de nous le prouver.

Il y aura toujours des victimes et souvent parmi les plus « faibles et les innocents ». Elles seront sacrifiées, sans que, des solutions à long terme, ne soient trouvées.

Non violence, mode d’emploi pour le changement

Je suis désormais convaincue des effets de la non-violence et de l’inutilité de la violence.

Dans non-violence, il y a d’abord le mot NON, dire non à une situation, à un régime, à un traitement inégalitaire, OUI !!!!

Dire NON ou STOP et le faire avec fierté, en proposant des solutions afin de faire respecter nos droits est, ce qui nous différencie de l’animal.

Préservons le respect de nous-mêmes, celui de notre auto-estime et celui de notre dignité humaine de la destruction par l’utilisation de la violence.

Être convaincu du bienfondé de nos droits et ne pas en découdre : toujours OUI !

Il y a de beaux exemples de réussite de leaders non-violents, comme Gandhi, qui a réussi à conduire l’Inde et plus de 400 millions de personnes vers l’indépendance « sans violence », ou bien Nelson Mandela.

Quant à Rosa Parks, elle a simplement dit « NON » (le 1er/12/1955) ce qui a ouvert la porte à des changements politiques et économiques. En faisant, notamment de Barak OBAMA le  premier président noir des Etats-Unis, (04/11/2008) plus de 50 ans plus tard !…

 

D’autres figures illustres ont conduit leur pays à de meilleures conditions de vie malheureusement pour certains l’utilisation de la violence, du silence ou de la complicité a dégradé une belle image. (Aung San Suu Kyi en Birmanie).

Arrêtons la violence ! Soyons force de propositions et cessons de faire circuler cette même violence !

Car :

 

« Si le bonheur se multiplie en se partageant, la violence aussi… »

 

Des articles qui pourraient vous intéresser : 

Mémoires, croyances limitantes, blocages…

Égo, comment se détacher du berceau des pensées et des croyances ?

Share This