Je voulais écrire un article sur la tolérance. Cependant, en regardant la définition proposée par le dictionnaire le plus connu en France, je préfère parler de RESPECT.

 

Définitions de Tolérance 


 

  • En général 

– Attitude de quelqu’un qui admet chez les autres des manières de penser et de vivre différentes des siennes propres.

At…de quelqu’un qui fait preuve d’indulgence à l’égard de ceux à qui il a affaire.

 

  • Religion

 

Respect de la liberté de conscience et ouverture d’esprit à l’égard de ceux qui professent une religion ou des doctrines religieuses différentes.

J’ai vu d’autres définitions comme :

 

  • Tolérer

Laisser se produire ou subsister (une chose qu’on aurait le droit ou la possibilité d’empêcher).
Synonymes : Permettre.

 

Considérer avec indulgence (une chose qu’on n’approuve pas).
Synonymes : Excuser, pardonner.

 

  • Supporter avec patience (ce qu’on trouve désagréable, injuste).
    Synonymes : Endurer.

 

Par conséquent, je n’emploierai pas le mot tolérer, ou tolérance. Car qui suis-je pour « permettre », « excuser », « pardonner » … Quelqu’un, parce qu’il est différent de moi, que ce soit par sa religion, sa couleur, sa sexualité… Je préfère « tolérer » la bêtise humaine.

 

 

Je préfère de manière spontanée le mot « RESPECT ». En respectant « l’autre », nous sommes différents, je m’offre la possibilité de m’enrichir intellectuellement et humainement.

N’ayant pas d’appartenance religieuse, j’essaye de vivre, d’être… dans la spiritualité.

J’ai découvert la spiritualité il y a maintenant plusieurs années.  Elle m’a permis de pacifier une part d’ombre dans ma vie liée à une mauvaise pratique religieuse par des « humains » deshumanisés.

A mon sens et depuis longtemps sous couvert de la religion, l’être humain interprète à sa manière, et dans son intérêt les « règles » religieuses.  Le jugement !!!

 

Pourquoi le respect ?

 

  • En revanche, je ne comprend toujours pas pourquoi toutes les religions monothéistes commettent des exactions ?

 

  • Aujourd’hui les croyants en France, (chrétiens, juifs, musulmans) ne peuvent pas vivre leur culte en toute sérénité ?

 

  • Des lieux de prières, de recueillement sont vandalisés ?

 

  • Des communautés sont la cible d’agressions ?

 

 

Informations recueillis sur Internet

 

Asiatiques

« Cette population reste une cible privilégiée» admet au téléphone Gregory Goupil, représentant du syndicat Alliance en Seine-Saint-Denis. 

« Ici, tout le monde s’est déjà fait agresser au moins une fois».
Stéphanie, 28 ans, dresse le constat amer de ses trois dernières années en tant que vendeuse dans le Fashion Center, le plus gros centre commercial de gros en Europe. Elle-même a récemment eu sa vitre de voiture brisée, alors que son sac à main était sur le siège passager. Dans ce quartier entre la station Front Populaire et Quatre Chemins, ces récits de vols avec violences sont quotidiens.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018

Juifs

Alors qu’il y a 30 ans la majorité des juifs français inscrivaient leurs enfants dans des écoles publiques, ils ne sont plus qu’un tiers à le faire.
Les deux tiers restants sont divisés à part égale entre des écoles juives et des écoles privées non juives, souvent catholiques ou protestantes, selon Francis Kalifat, nouveau président du CRIF. Ce changement a été particulièrement spectaculaire dans la région de Paris, où vivent environ 350 000 juifs, soit 65 % de la communauté juive française.

Par Cnaan Liphshiz The times of Israël
27 août 2016, 11:50

Catholiques

Neuf lieux de culte ont été visés ces derniers jours. La Conférence épiscopale reste discrète pour éviter la surenchère.
L’Église catholique fait face en France à une vague d’actes malveillants. Pas moins de neuf églises ont été visées entre le 28 janvier et le 10 février. Sur cette seule période, quatre ont subi des actes de «profanation», cinq des actes de «vandalisme». Selon les chiffres 2017 du ministère de l’Intérieur, l’Église catholique et les Églises chrétiennes détiennent le record d’atteintes aux lieux de culte: 878 sur les 978 actes recensés. Soit une moyenne de deux par jour.

Par Jean-Marie Guénois Mis à jour le 12/02/2019 : Le Figaro

Musulmans

Le Collectif Contre l’Islamophobie en France est une association de défense des droits humains fondée en 2000, dont la mission est de combattre l’islamophobie. Définie comme l’ensemble des actes de discrimination ou de violence contre des individus ou des institutions en raison de leur appartenance réelle ou supposée à l’Islam. L’islamophobie se présente comme l’expression acceptable d’un racisme qui ne dit pas son nom.

Ce vendredi 12 février à Vitry-Sur-Seine (94), Lola, maman musulmane voilée, vient chercher ses deux enfants à la sortie de l’école vers 16h15. Une mère d’élève, qu’elle ne connaissait absolument pas a tenté de la poignarder à deux reprises, avec la ferme intention de lui porter des coups.
Alors que Lola se penche sur son fils âgé de 10 ans pour prendre des nouvelles de sa journée, elle entend une femme proférer des insultes : « Qu’est-ce que t’as sal***, je vais te retirer ton voile !». Ne pouvant imaginer une seconde qu’elle puisse en être la cible, elle relève la tête très rapidement à deux reprises, seulement pour réaliser la seconde fois que c’est bien elle qui est visée par ces propos.

Ccif 15/02/2016

 

Respect, mode d’emploi

 

J’ai vu qu’à la manifestation d’hier des figures politiques prenaient partis contre l’antisémitisme.

Pour ma part, je suis davantage favorable à des recherches de coupables et d’appliquer les sanctions prévus à cet effet.  De faire respecter et d’appliquer les mesures prévues pour tout contrevenant à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Cette déclaration des droits de l’homme et du citoyen (parfois abrégée en DDHC) de 1789 est un texte fondamental de la Révolution française, qui énonce un ensemble de droits naturels individuels et les conditions de leur mise en œuvre. 

 

Je suis libre de penser que « trouver un responsable » est psychologiquement utile.

Seulement dans les exemples concernant la « liberté » d’être, de faire, d’avoir de manière « différente » et qui génère des agressions ; La victime a davantage besoin d’écoute lors de ses plaintes, d’enquêtes, et de trouver le responsable.

Plutôt que de paroles déjà entendues depuis des années non suivies d’actions concrètes (partout ou il y a un problème social, la population se plaint du soutien qui tarde à venir). Elles font le terreau d’un détachement de croyances aux politiques.

Je me dis aussi que les hommes politiques sont très mal conseillés sur la nature humaine. Les croyances, l’appartenance, les besoins essentiels satisfaits pour fédérer…

…Enfin, ils n’ont qu’à m’engager !  

 

 

Il est pour ma part toujours simpliste « d’accuser » le lampiste au lieu de résoudre le problème. 

 

 

Extrait de la Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen

 

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

 

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

 

Articles qui pourraient vous intéresser :

Égo, comment se détacher du berceau des pensées et des croyances ?

Être en harmonie avec soi, c’est avoir retrouvé son âme

 

 

 

Source : Larousse, Unesco,

Share This