Pourquoi des situations se répètent-elles dans nos vies ? Pourquoi attirons-nous les mêmes personnes, revivons-nous les mêmes blessures ?….

Aujourd’hui, nous allons essayer de casser le cercle vicieux, en apprenant à modifier nos pensées, nos comportements, nos attitudes, bref nos programmations.


 

Les schémas répétitifs, ne sont que des situations que nous n’avons pas réglées ou comprises. Alors, ils ou elles se répètent, se multiplient… d’autant plus que nous en parlerons avec l’émotion de la croyance. Nous en faisons, dès lors, une fatalité incontournable et contre laquelle nous ne pouvons lutter.

Parfois, il s’agit d’une situation que l’on ne souhaite vraiment pas !

Or, nous mettons tellement d’énergie à ne pas la vouloir, qu’elle se manifeste !

Rappelez-vous : Pensée + émotion (ou ressenti) + répétitions…Pensée + émotion, Pensée + émotion… 

= Création, attraction, réalisation.

Plus nous pensons à une chose avec émotion, plus elle se produit !

L’inconscient ne connaissant pas la négation, il met tout en oeuvre afin que nos pensées, se réalisent !!!

(Cf article sur « La loi d’attraction »)

 

Schémas répétitifs : 2 grands axes

 

I- Identification

Il nous est nécessaire de prendre un exemple dans notre vie. Il peut s’agir du domaine professionnel, amical, familial, amoureux. Établir, quelle situation se répète.

Nous allons partir ici, sur un exemple : « Je me fais tout le temps avoir« .

 

  • Quelles sont, ou étaient, mes attentes, mes croyances ?

 

Il se peut, que dans nos relations amicales ou professionnelles… voir dans plusieurs domaines, nous avons ce ressenti.

Alors, comment faire pour changer la situation ?

  • Questionnement sans faux-semblant

    • Que cache cette situation, sur nos attentes, nos blessures, nos limites ?
    • Qu’attendions-nous d’une situation pour laquelle nous donnions tellement, que nous avons eu le ressenti de nous être « fait avoir » ?
    • Pourquoi sommes-nous dans une situation sacrificielle, ou pour qui ?
    • Qu’avions nous « imaginé » en retour ?
    • Qu’avons-nous l’impression d’avoir perdu ?
    • Quelle ou quelles émotion/s ressentons-nous réellement ? Serait-ce de la tristesse, de la colère…
    • Pouvons nous identifier à quoi ou à quel moment cette émotion nous ramène ?
    • Peut-être une blessure ou des attentes non guérie/s de notre enfant intérieur ou de notre âme ? L’abandon, le rejet, l’injustice, la trahison, l’humiliation

Voir articles :

Guérir nos blessures de l’âme, quelques pistes

L’enfant intérieur : La clé pour guérir les blessures de l’âme de l’adulte ?

 

II – Guérison

 

  • Créer le changement

Le premier pas est de se dire que TOUT peut changer si nous le souhaitons ! Puis, décider, en conscience de faire, d’agir dans ce sens, avec des émotions comme de la motivation, de la « gnack »…

Une fois identifiée la blessure initiale, celle qui donne naissance aux schémas répétitifs, il est nécessaire de la « guérir ».

Il existe , bon nombre de thérapeutes, spécialisés dans des types de souffrances pour nous accompagner sur le chemin de la guérison.

Ce qu’il est important de savoir, c’est qu’il est nécessaire de ramener et de voir cette souffrance, cette blessure initiale. Nous l’avons parfois cachée depuis tant d’années, ou bien niée !

 

 

Souvent, par pure protection, nous accusons les autres d’en être responsables.

Or, pour rester dans l’exemple « De se faire avoir » si l’on a identifié le pourquoi nous avons autant donné, cela nous permettra de remonter à la source, au comportement que nous avons mis en place afin, peut-être, de garder quelqu’un, de l’empêcher de nous « abandonner », de combler des manques lorsque nous étions enfant…???

Le ressenti de s’être fait avoir est juste l’expression de la douleur de la blessure non guérie !

L’autre n’en est pas le responsable, il en est le révélateur.

Nous sommes responsables du fait de trop « donner » pour une raison ou une autre. Il nous appartient, dès lors, de mettre en place un nouveau comportement, écologique pour nous et non souffrant, afin de vivre en équilibre avec les autres.

 

  • Agir sur nos pensées ! Sur nos paroles !

 

Il existe des techniques, du type « STOP MENTAL » afin de faire taire les pensées insidieuses.

Nous avons en moyenne 8 secondes entre la naissance d’une pensée négative et son association avec des événements remémorés, imaginés… plus négatifs et improductifs les uns que les autres. Encore une fois, la pensée crée la pensée !

Alors, immédiatement, changeons-nous les idées, en lisant en buvant un verre d’eau,… Ne pas laisser à la pensée le temps de s’installer !

    • Éviter, refuser de parler en permanence,de ce que nous vivons avec notre entourage.
    • Prendre du recul par rapport aux événements, en cessant de s’identifier à eux.
    • En laissant le schéma de coté, c’était une croyance !

Dorénavant, nous avons traité la blessure, nous avons identifié les pensées et pouvons mettre en place, un nouveau programme.

 

En conclusion

La méthode est la même pour tous les schémas répétitifs.

Il s’agit d’un comportement, d’une attitude… que nous avons mis en place dans nos interactions ou bien dans nos pensées. Ceci afin de nous permettre de faire face à une situation « dérangeante », ou de pallier à un manque affectif ou financier, ou encore de faire face à une emprise réelle ou mentale, une peur, une projection…

Aujourd’hui, après un travail sur nos ressentis, nous savons que c’était le meilleur moyen que nous avions à notre disposition, sur le moment (même si celui-ci, est aberrant !). Inutile de culpabiliser, de s’auto-dévaloriser.

Ce qui était, était !

Maintenant, nous décidons de dire STOP, NON aux situations qui ne nous conviennent pas. Ceci, de manière responsable et adulte.

Voir articles :

 

 

 

 

Share This