Contrôle versus sérénité,

Le moment est peut-être venu de définir de nouvelles priorités, je vous propose quelques réflexions pour trouver une nouvelle façon de fonctionner.

Moins de stress, de déceptions, de colère, de rancœurs…, plus de sérénité, de recul, de temps… !


 

C’est parti !

Nous voulons souvent TOUT contrôler afin que TOUT se déroule au mieux.

Or, lorsque la situation nous échappe, que l’on subit…, nous éprouvons des émotions, des sensations désagréables (c’était pour ne pas les éprouver, que l’on essayait, d’ailleurs, de tout contrôler !).

Donc,

1er constat : Même si nous luttons, imposons, résistons en force, en vers et contre tout (ou tous), et bien on NE PEUX PAS TOUT CONTROLER ! 

 

2ème constat :

 

I – Il y a les faits , les évènements, les situations que nous vivons, les personnes que nous rencontrons.

II – Il y a nos pensées au sujet des faits, de nos comportements, de nos émotions…

III – Il y a nos ressentis, sur nos émotions, nos actions, nos réactions, nos comportements…

IV – Il y a nos comportements qui génèrent des situations ou qui font « face » à des situations.

 

Alors à votre avis avons nous le « POUVOIR » de faire changer les faits, les évènements, les situations , les personnes ? En résumé, les éléments extérieurs à nous ?

 

Ou bien (je vous aide 😆 )

 

Pouvons-nous changer notre programmation de « contrôlant » en modifiant nos comportements et nos ressentis ?

 

 

Le « contrôle » ne fonctionne plus, que faire ?

 

(Article sur « Comment lâcher prise… »)

Le reconnaitre !!! Et faire une pause.

Cela nous permettra de cesser de résister et de cesser de nous épuiser à essayer de changer les choses.

En acceptant, les faits, la circulation des énergies peut à nouveau reprendre.

Faire une sorte de deuils, de ce que nous souhaitions « idéalement » pour revenir à ce qui est. S’ouvrir et envisager d’autres solutions pour atteindre notre objectif, ou nous permettre d’en changer !

Lâcher une situation, pour laquelle nous nous sommes « battus », où nous avons fait de notre « mieux » sans obtenir le résultat que nous désirions, est une des solutions !

Accueillir les contraintes et les transformer en opportunités.

Alors oui, nous allons éprouver de la tristesse, de la colère, peut-être aussi un sentiment d’injustice…, tout cela fait parti du processus de « deuil ». Étape, indispensable afin de pouvoir avancer.

 

Des outils pour trouver la sérénité

 

Je vous invite à cliquer sur les liens « bleu » , ces articles vous permettent de connaitre ces pratiques et d’en évaluer les bienfaits.

 

Il s’agit de techniques douces, agréables dont la pratique peut se faire à la maison, grâce à de nombreux tutos…

Une fois, qu’en conscience, nous nous sommes dits que nous ne pouvions rien faire face à la situation, que nous avons retrouver « un peu » de notre calme intérieur,  le moment est venu de changer le programme.

Alors que nous nous sentons un peu « mieux », que nous nous sommes « détachés » de la situation, comment faire pour ancrer le lâcher prise ?

 

Le controle : C’est « bien » !!!

 

Oui, commencer par accepter notre façon de fonctionner est le premier pas vers la « guérison ».

S’accepter tel que l’on est, est une base solide pour construire qui nous serons.

Vous avez déjà pu remarquer, que même lorsque vous vous dites que vous devez changer, vous faites des efforts… Vous fournissez une énergie ENORME pour vous adapter ! Et… Malgré tous vos efforts vous ne tenez pas dans le temps !

 

Pourquoi ?

 

  • Vous n’avez pas trouvé l’intention positive de ce nouveau comportement ou du comportement d’adaptation,
  •  L’intention positive est incomplète et ne vous correspond pas complétement,
  •  La décision a été prise pour « faire plaisir », vous n’êtes pas réellement impliqué(e),
  •  L’objectif ne vous semble pas réaliste et/ou pas réalisable,
  •  Vous n’avez pas encore toutes les ressources dont vous auriez besoin pour atteindre votre objectif… 

 

Alors, aujourd’hui, nous allons nous autoriser à garder nos caractéristiques dans… certains domaines et pour des choses nous concernant.

Parallèlement, nous allons travailler à comprendre ce que nous recherchons « réellement » dans le fait de tout contrôler, diriger, gérer… dans nos relations avec l’extérieur.

Nous allons aussi « regarder » à quels moments nous nous sommes sentis trahis, « trompés » (l’élément déclencheur) et voir comment et pourquoi nous avons choisi et « validé » ce comportement.

Par exemple, désormais :

 

« TOUT faire nous mêmes et de ne plus compter sur l’aide ou le soutien des autres … »,

« Être parfait »…

 

Nous trouverons l’intention positive derrière ce désir de controle et nous pourrons mettre en place de nouveaux comportements efficaces pour nous et pour notre entourage.

Afin d’éviter des souffrances exacerbées, telles que la frustration, l’impuissance, la colère, liées au fait que nous ne pouvons pas TOUT contrôler, il est nécessaire de prendre du recul avec la situation.

 

 

En travaillant sur le « désamorçage » entre la pensée générée par  la situation et l’émotion qui en résulte,

pour certains entre la situation et les émotions générées immédiatement. 

Pour d’autres en dissociant le comportement, des croyances, des perceptions ou des pensées limitantes.

 

En conclusion afin de ressentir de la sérénité…

 

Il est important de laisser aller le programme du contrôlant, il a prouvé son inefficacité. Mettons en place de nouveaux programmes, comportements et intégrons-les dans notre quotidien.

Aujourd’hui, vous  !  Oui, vous !

  • Quel(s) programmes aimeriez-vous installer ?
  • Qu’est ce qui vous en empêche ?

 

Laissez moi un commentaire ! 😛 

 

 

 

 

 

 

Share This