Self-control ou retrouver le « myself control », comment maintenir  le cap dans l’adversité ? Quelles solutions ?

 

Parce que nous traversons tous des périodes plus compliquées que d’autres, il est parfois difficile de maintenir une force mentale et physique qui pourraient nous soutenir. Le self-control de notre vie, comment faire afin que les idées noires cessent d’envahir notre mental ?

Alors aujourd’hui quelques pistes….


 

Que ce soit par rapport à un évènement soudain ou à une situation qui perdure dans le temps. Motivation, volonté s’épuisent face à nos pensées bien souvent irrationnelles. Alors,  alors quoi faire pour retrouver le self-control de nos pensées ?

 

Explications 

 

La négativité 

 

Comme dirait Eckart Tollé et « ses paroles de sagesse : La négativité est la nourriture de l’égo qui prend et maintient ainsi l’emprise qu’il a sur nous ».

La négativité est vécue par rapport à un évènement passé ou actuel mais  auquel nous résistons, que nous refusons.

Nous résistons intellectuellement et émotionnellement à une situation. Cette résistance va nous conduire à fabriquer des « pensées », à générer des émotions… qui vont nous transporter dans un tourbillon de malaises, d’insécurité… et nous n’assurons plus le self control de nos pensées.

Hors, l’égo qui cherche à nous maintenir dans le passé ou à nous projeter dans le futur va prendre le dessus en nous murmurant de vieux discours…

Ces vieux schémas sont obsolètes ! Nous les connaissons ! Nous les avons déjà vécus, traversés sans que cela ne nous apportent quoi que ce soit !

Alors ? , si nous décidions de les « effacer », les gommer oui, si l’on décidait de ne plus entrer dans le jeu de notre mental ? 

 

 

Comment retrouver le self-control de mes émotions?

 

 

I – C’est une prise de conscience volontaire pour retrouver le self-control de notre vie

 

a) La respiration qui change tout

 

En effet, lorsque l’on se sent débordé par une émotion, nous avons tendance à bloquer la respiration ou à respirer plus rapidement. Alors, il s’agit de mettre la situation ou plutôt l’émotion entre « parenthèse » et se dire que « Ca va passer ! ».

Cela semble une idée évidente, simpliste… mais essayez de dire juste une fois « Ça va passer !, ça passe, je respire ici et maintenant, j’observe ma respiration. J’inspire du ventre… » et puis vous détailler toutes les étapes jusqu’à l’expiration qui sera puissante et qui vous soulagera.

Ça change tout !, car cela vous donne le pouvoir sur votre mental (self-control) plutôt que de le donner à vos émotions.

 

b) C’est une pensée !

 

Se dire en conscience « C’est une pensée, rien qu’une pensée, elle est d’aucune réalité, elle est libre de tout pouvoir« .

C’est la reconnaitre et non la refouler. En la trackant, dès qu’elle réapparait, « C’est une pensée, juste une pensée… « puis revenir à la respiration.

 

 

c) Le retour au calme 

 

Une fois le retour au calme atteint. Nous allons passer à l’action. La peur ou les peurs, le sentiment d’insécurité…, à un moment donné il sera nécessaire que nous nous en occupions, et ainsi être « débarrassés  » de cet état latent de tsunami émotionnel.

Puis le moment est venu de poser notre objectif  de manière sereine.

 

II – Poser notre objectif pour retrouver le self control de notre vie

 

(Article qui pourrait vous intéresser – Avec méthode, j’apprends à poser un objectif)

 

Cela peut être « Je décide d’aller bien, de tenir le coup, de faire ceci, ou cela… « 

Oui, « agir » reprendre le pouvoir sur le mental. Il ne s’agira pas de dire « Je ne veux plus penser à ceci ou à cela… « cela focalise notre attention sur ce que l’on ne veut pas ! 

Cela nous permet d’y voir plus clair, de prioriser.

Face à une situation compliquée les choix des uns ne seront pas les mêmes que ceux des autres. Mais pour avancer il faudra poser un objectif, avoir un projet, les préparer, mettre en place les outils pour l’atteindre…

Outils que nous avons ou qu’il faudra développer, acquérir…

Occuper ainsi notre mental à la construction d’un futur positif et tout cela au présent. 

Vous l’aurez compris, notre égo nous dessert, il a au fil du temps, pris possession de notre mental. Il nous pousse bien souvent à ne plus réfléchir, à ne plus analyser, en nous faisant fonctionner en mode « automatique ». Dirigeant nos « réactions » face aux événements, en « décidant » de nos actions, toujours en rapport avec nos « discours » du passé…

Nous sommes sensés avoir appris de nos expériences passées, oui intellectuellement ! Mais émotionnellement si nous laissons le mental toujours tenir la barre, nous reproduirons les mêmes schémas.

Il est indispensable de reprendre le controle de notre mental de notre réflexion, de pouvoir recourir à notre libre arbitre d’adulte et non pas à nous laisser « influencer » par nos pensées.

 

Conclusion 

 

Oui, cela semble un peu difficile au début, de changer notre façon de « réagir » (voir pour certains quasiment impossible) seulement dites-vous que c’est encore là votre égo qui joue des siennes en voulant vous maintenir dans une situation d’inconfort.

Que risquez vous à développer de la confiance dans l’avenir ?

Car vous connaissez depuis longtemps la peur de l’avenir, les pensées obsessionnelles, le passé trop « présent », la ou les peurs, l’insécurité…

 

Alors, lancez-vous pour un changement et lâchez prise du « pouvoir » de vos pensées ! 

 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser : 

Égo, comment se détacher du berceau des pensées et des croyances ?

Méthode concrète pour lâcher-prise

 

Share This