Pour faire simple, les émotions négatives font baisser notre taux vibratoire et un taux vibratoire bas donne un état interne « déprimé », en colère, râleur,… nous nous sentons de mauvaise humeur.

En fait, lorsqu’il est bas, il engendre tous les états internes dits « négatifs ».

Alors qu’un taux vibratoire haut, se ressent par des états internes dits « positifs ».

Lorsque nous sommes de bonne humeur, que nous faisons ce que nous aimons, avec des gens qui « vibrent » comme nous…

Il se manifeste par des envies de « bouger » de se dépasser, de faire des choses… 


 

Alors sachez qu’il est possible d’augmenter son taux vibratoire et de se sentir bien. Même pendant cette période de confinement.

L’image de couverture détaille différentes techniques pour augmenter son taux vibratoire, certaines malheureusement non accessibles en ce moment.

Que vous soyez seul(e), accompagné(e), avec des enfants , des parents… C’est vous qui choisissez comment « vibrer ».

Cependant, il est plus facile (et nous fonctionnons depuis tellement de temps ainsi) de se laisser engloutir par la morosité, les pensées, émotions, voir comportements négatifs – les nôtres ou ceux des autres ! -.

Alors, si nous nous faisions un petit  «electrochoc» personnel ? Si nous installions notre propre warning  📛qui nous informerait, nous alerterait, que nous sommes sur la mauvaise pente.

Regardons enfin notre mal-être et agissons pour changer.


 

Oui, car, ces états là nous les connaissons, c’est notre zone de «confort». Tandis que vouloir sortir de « ça », c’est devoir agir, effectuer un travail sur soi, cela demande des efforts…

Je vous garantis, cependant, que le jeu en vaut la chandelle.

  • Que ce qui était de l’ordre de « Je subis » les souffrances, les autres, la situation… Ne devient qu’un souvenir.
  • Bientôt, vous pourrez rester au contact des « défaitistes » et garder votre entrain, si si !!! 👍

 

Faire le test 

 

➡Pensez à une chose moins gaie, pas à quelque chose de triste mais une corvée, une tache ménagère, des papiers administratifs… Et observez votre ressenti. Comment vous sentez-vous ?, quelle a été votre première réaction ? Ce ressenti indique que votre taux vibratoire est bas !

 

➡Maintenant pensez à vous entrain de faire ce que vous aimez ( vous voir en train de faire ce que vous aimez), ou un lieu que vous aimez, une chanson que vous adorez… Observez votre ressenti. Comment vous sentez-vous ?, quelle a été votre première réaction ?

🤣 Votre taux vibratoire est haut ! 👏👏👏

 

Donc, sur une pensée vous avez vu qu’il était possible de modifier son état interne. Il est donc possible d’augmenter notre taux vibratoire afin de nous sentir mieux.

 

Des pistes pour augmenter notre taux vibratoire

 

Nous pouvons remarquer, jusque dans les conversations l’importance du mot «vibrer». Combien de fois entendons nous, « J’adore, ça me fait vibrer ! » et nous, quelle est la dernière fois où nous l’avons dit ?

Mais aussi, « J’ai tremblé de peur, d’émotions, de froid…», vous pouvez remarquer que nous avons dit ces mots, il n’y a pas si longtemps !

 Ah, programmation neurolinguistique, quand tu nous tiens !!!

 

Alors,

➡Vibrer haut = peu

➡ Vibrer bas = souvent 

 

 Être de « bonne humeur »

Alors, vous avez peur de passer pour un ou une « perché(e) » en étant de bonne humeur, alors que le reste de votre entourage est en pleine « dépression » : Et alors ?, c’est peut-être le moment de vous détacher du regard des autres. Vous serez de toute façon critiqué(e).

Quelques exemples : « Tu ne t’habilles plus, ne te rases plus, tu ne prends plus soin de toi, tu râles toujours, tu es devenu(e) si ou ça…« 

Ça vous parle ? 🤣 et… Peut-être, que ça vous blesse, aussi !

Alors, pourquoi ne pas essayer d’être différent(e), vous serez toujours critiqué(e) mais plus heureux !!!

Comment être de « bonne humeur » ?

 

🤔Alors agir sur le taux vibratoire pour être de bonne humeur ? Ou, être de bonne humeur afin d’augmenter notre taux vibratoire ?

 

«C’est la poule ou l’œuf» mais concrètement : On s’en fout ! À partir d’aujourd’hui nous décidons de changer !!!

Accordons-nous du temps pour nous !

Avez-vous remarqué que cela fait 3 semaines que nous tournons en rond ?, à peut-être faire, à nous occuper, avec des choses de la «maison»…Les devoirs avec les enfants, du télétravail…

Cependant, pour nous ? Personnellement, qu’avons-nous fait ?

Alors, accordons-nous, autorisons-vous :

  • Un moment tranquille dans la salle de bain et appréçions !
  •  Faire cesser la pensée « négative »automatique, en la regardant et en décidant de la laisser partir.
  •  En plantant des graines de bonheur pour cultiver l’idée positive.
  •  Regarder des vidéos sur you tube, des tirages de cartes, d’humour…
  •  Recherchons des chansons qui nous rappellent de bons souvenirs, écoutons les avec un casque, si nécessaire…
  •  Avec toutes les offres disponibles, visionnons une série, un film…On peut même lire des livres en ligne !
  •  Découvrons des destinations de rêves, allons même visiter virtuellement des capitales, des musées…
  •  Apprenons une nouvelle technique, une recette, une langue, offrons-nous une formation…
  •  Essayons le sport pour débutants, le yoga, la méditation, l’auto-hypnose tout ça grâce à des tutos.

 

Pour celà, «Imposons-nous» au début une sorte de surf sur la toile, jusqu’à ce que nous trouvions les informations qui nous sont destinées ou qui éveillent une nouvelle passion.

Nous pouvons profiter du temps pour avoir accès à des milliers d’informations, toutes plus intéressantes les unes que les autres !

⚠Pas d’informations alarmistes ! Des informations pour notre développement personnel.

 

Conséquences

 

  • Vous allez vite constater le bien que cela vous fait !  Et le reconnaitre !
  • En conservant cet état interne (bonne humeur, plaisir, rires, joie, intérêt….) le plus longtemps possible, vous allez prendre de la distance par rapport aux tracasseries quotidiennes.
  • Vous allez constater que l’indolence des autres cessera de vous atteindre et vous trouverez vous-même votre propre source de bienfaits.
  • Et allez savoir, peut-être que votre changement aura des répercussions sur votre entourage ?

 


Vivre seul(e) plus compliqué ou plus simple ?

 

C’est encore une histoire de poule et d’oeuf ! 🤣

Car si l’on demandait à des personnes qui vivent en famille ce qu’elles en pensent, elles répondraient qu’elles préfèreraient être seul (e). Quant aux célibataires souffrant de solitude, eux préfèreraient vivre et « supporter » la famille.

Alors, dans le cas de personne seule souffrant de solitude, après des remises en question sur leurs choix et de «bonnes» ruminations ( qui n’ont fait que faire baisser le taux vibratoire !!!), l’humeur est au plus bas, ainsi que le taux vibratoire.

 

Comment faire ?

 

  • S’organiser aussi des rencontres avec soi même. En se donnant de l’importance à nos propres yeux.
  • En profiter pour régler certaines problématiques, ou prendre l’engagement de les régler bientôt en trouvant de l´aide, un thérapeute…

(C’est le moment pour faire des recherches, car nombreux sont ceux qui consultent à distance)

  • Le surf sur internet, aussi, afin de rechercher ce qui nous est agréable, maintenant.

 

Peu à peu, en nous considérant comme des personnes méritant, aussi, d’être heureuses, nous orienterons notre mental vers du positif, vers de nouveaux horizons.

Apprendre à se découvrir, tel que nous sommes et plus tel que nous croyons être. Nos recherches nous conduiront vers une libération.

Puis, en prenant des rendez-vous avec nous mêmes, avec ce que nous aimons, nous nous accordons de la valeur.

Ainsi, la solitude, se transformera en une relation avec nous-mêmes, la seule et unique personne qui nous accompagne toute notre vie et en laquelle nous pouvons avoir confiance.

En effet, petit à petit, nous allons créer un lien, apprendre à nous connaitre, savoir nous faire plaisir et découvrir de nouvelles passions.

 

En conclusion,

 

Il est simple de savoir que notre taux vibratoire est bas grâce à notre ressenti.

Alors,

  • Afin de le remonter nous devons regarder à l’intérieur de nous-mêmes, la «couleur» de nos pensées et la changer si nécessaire.
  •  En vivant dans le présent en se pardonnant et en «pardonnant» ce que l’on a fait, vécu ou subi par le passé. Laissons le passé à sa place, allons de l’avant afin de nous «débloquer».
  • Accordons de l’importance à ce qui le mérite vraiment.
  • En laissant, le jugement des autres, aux autres.
  • Fréquentons des personnes, des situations qui nous font vibrer vers le haut, c’est à dire fini les vampires énergétiques, les «J’ai mal partout», les geignards, les éternels insatisfaits, les critiqueurs, les défaitistes… qui nous pompent notre énergie, notre bonne humeur ou notre patience.

 

L’exercice est quotidien, c’est un changement de comportement ou d’habitudes radical, qui demande des efforts au début. Des remises en question de nous-mêmes, des périodes de doutes, sortir de nos «mauvaises» habitudes ou comportements, oui tout ça est vrai !


 

Imaginez à présent, que tous les efforts, les compromis que vous avez fait par le passé ou bien que vous seriez prêt à faire encore aujourd’hui pour les autres, vous les mettiez à votre service ?

Parce que vous méritez d’être heureux(se) ! Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est de l’amour. Oui de l’amour pour vous et pour les autres. S’accorder le droit d’être heureux c’est accorder le droit  d’être heureux à l’autre, aux autres. Fini la jalousie, la possessivité, la peur, la surprotection, la fusion destructrice.

Les bienfaits de ces nouvelles habitudes se feront sentir dans de nombreux domaines de votre vie. Dans vos rapports avec les autres, vos interactions.

Vous dégagerez une énergie différente, un entrain, de la bonne humeur et aussi une autre façon de communiquer.

Vous aurez désormais davantage de facilité à exprimer votre ressenti, sans emmagasiner de frustrations et en cessant d’exploser de colère.

 

 

 

 

Quelques posts relatifs au sujet…

Le message de la vie… quelle lecture j’en fais ?

La sérénité, ou accepter de ne plus tout contrôler

 

 

 

Share This